Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Adieu, planètes !

Marion Zimmer BRADLEY

Titre original : Endless Voyage, 1975

Traduction de Michel COURTOIS-FOURCY

PRESSES DE LA CITÉ (Paris, France), coll. Futurama 2e série n° 23
Dépôt légal : 1er trimestre 1979
192 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-258-00512-4   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Pâles, la peau translucide, les cheveux couleur de l'argent à cause de l'intensité des radiations, les explorateurs de l'espace sont devenus sinon une autre espèce tout au moins une nouvelle race d'hommes. Immortels aus yeux de tous, ils ressentent, en fait, avec une terrible acuité leur vulnérabilité et leur isolement. Pour eux, la patrie est un vaisseau de métal et la famille, l'équipage du vaisseau... Marion Zimmer Bradley a su rendre incroyablement présents les espoirs, les angoisses, les amours, les déceptions et, par-dessus tout, la nostalgie des aventuriers de l'espace pour qui tout départ est définitif et tout voyage véritablement sans fin.
 
    Critiques    
 
     Ah ! FUTURAMA

     On peut rajeunir les thèmes les plus éculés de la SF, même celui du vaisseau qui part explorer les planètes inconnues. Ici, on a la peinture d'un monde de deux points de vue, en opposition. Celui des Explorateurs vivant sur le « Gypsy Moth » (la mite bohémienne !) avec ses buts : perpétuer l'équipage, trouver de nouveaux mondes pour la civilisation. Dès qu'un monde est découvert, on y installe un transmetteur et il est relié au réseau. On se balade ensuite instantanément d'un bout à l'autre de la Galaxie (il existe des sortes de drogués du voyage, ils tapent des chiffres au hasard sur les transmetteurs et se retrouvent on ne sait où). Mais d'une planète à l'autre les religions, les tabous, les mœurs diffèrent : on risque parfois très gros à s'habiller (ou à se déshabiller, selon !) A cette variété du monde s'oppose la solidité et la stabilité des Explorateurs : ils vivent des millénaires, et leurs problèmes sont ceux qu'avait déjà décrits Anderson dans Les parias (amours déchirantes, désir de se fixer, fascination des départs, sentiment d'appartenir à autre chose qu'à la race des « rampants »).
 
     MZ Bradley nous fait vivre la vie d'un équipage, pendant quelques aventures. Elle a évolué : maintenant, dans l'espace, on a le droit de faire l'amour (dans Marée Montante, faute de pilules ou de moyens contraceptifs, pendant quatre ans... tintin !). Ici la vie communautaire est très chaude. Les deux premières parties sont excellentes, la troisième est un peu faible. Se lit facilement, ouvrage de série.
 

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/7/1979 dans Fiction 303
Mise en ligne le : 24/11/2009


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies