Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Anackire

Tanith LEE

Titre original : Anackire, 1983

Cycle : Guerres de Vis  vol. 2

Traduction de Françoise MAILLET
Illustration de Jean-Louis VERDIER

OPTA , coll. Club du livre d'anticipation n° 110
Dépôt légal : mai 1985
468 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0216-4   
Genre : Fantasy 



    Quatrième de couverture    
     La Fille des Terres-Basses semblait brûler de l'intérieur...
     Sa chevelure rayonnait, se tordait, se contorsionnait, projetant des flammes dans un vent illusoire. Une colonne de lumière montait vers le ciel, prenant sa source à l'endoit même où se tenait la jeune femme. Pendant un cours moment, il n'y eut que cette lumière, puis elle pris forme, la forme d'ANACKIRE.
     Sa chair était une montagne blanche, sa queue de serpent une rivière de feu. Sa tête dorée touchait le zénith, et les hydres de sa chevelure engendrait des éclairs. Ses yeux étaient des soleils jumeaux... La jeune femme qui se tenait devant le puits, intouchée par l'entité qu'elle venait de libérer, semblait parfaitement paisible...
     Avec ANACKIRE, Tanith Lee a réussi un nouveau tour de force. La suite du SEIGNEUR DES TEMPETES.

    Sommaire    
 
    Critiques    
     Depuis l'heureux dénouement de l'épopée vécue par le mythique Raldnor dans Le Seigneur des Tempêtes (CLA n° 86, ed Opta), vingt-six années se sont écoulées, dans une atmosphère de paix relative. Si les rois ont changé, les choses, elles, ont peu évolué. Ainsi, au cours de cette longue trêve, jamais les antagonismes entre les peuples n'ont faibli. Au contraire...
     Et voilà que la guerre, à nouveau, menace. Le conflit est redouté. On se souvient du passé. Mais Raldnor, le héros, n'est plus là pour sauver le monde une seconde fois. Il a laissé derrière lui trois enfants dont on ne connaît que Raldanash, Seigneur des Tempêtes, Roi de Dorthar. Qui sont les deux autres ? Personne ne le sait. De même que personne ne sait qui pourra arrêter les belliqueuses galères de la Libre Zakoris dont l'emblème est un léopard noir. Déjà, le félin s'apprête à bondir de tous côtés...
     Sans doute n'y a-t-il aucune originalité dans cette œuvre flamboyante. Que retrouve-t-on sinon le décor banalisé du mythe le plus pur, avec son cortège de rois, de princes, dieux, guerres, tours de magie, entrefilets mythologiques et autres « héroïc-fantaseries » ? Tous les clichés sont là, tous les poncifs, comme des repères, comme des pancartes. Mais tout cela vit. Tout cela bouge, saigne, respire et meurt, avant de renaître comme si l'agonie n'était pas autre chose qu'un rite nécessaire. Cette aventure génère d'éclaboussantes gerbes de plaisir qu'il serait dommage de négliger.
     Excepté la première partie qui, à cause d'une froideur persistante et de l'aspect flou des personnages, n'inspire qu'un intérêt poli, le livre bat à l'image d'un cœur excité, sans tomber ni dans la niaiserie, ni dans la caricature.
     Tanith Lee ne fait pas du neuf avec du vieux. Elle se contente d'aider le vieillard à vivre, avec amour et sans artifice médical. Et, ma foi, la vieille Madame Héroïc-Fantasy, en dépit de son arthrite, danse ! Comme une flamme...


Éric SANVOISIN
Première parution : 1/9/1985 dans Fiction 366
Mise en ligne le : 16/3/2005


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies