Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Anti-Glace

Stephen BAXTER

Titre original : Anti-Ice, 1993

Traduction de Pierre-Paul DURASTANTI
Illustration de Philippe GADY & MANCHU

BÉLIAL'  n° (83)
Dépôt légal : juin 2014
288 pages, catégorie / prix : 22 €
ISBN : 978-2-84344-125-7
Format : 14 x 20,5 cm  
Genre : Science-Fiction 

Existe aussi en numérique, aux formats PDF (ISBN 978-2-84344-632-0) et ePub (978-2-84344-633-7).



    Quatrième de couverture    
     « C’est à l’inauguration de la Nouvelle Grande Exposition, le 18 juillet 1870, que je fis la connaissance de Josiah Traveller en personne, même si j’avais entendu pendant mon enfance les histoires que racontait mon frère Hedley sur les diableries perpétrées par l’anti-glace de ce célèbre ingénieur au cours de la campagne de Crimée. Ce premier contact, fort bref, pâlit face aux splendeurs de la Crystal Cathedral et de son contenu — sans parler du beau visage d’une certaine Françoise Michelet — , mais l’enchaînement déclenché par cette rencontre de hasard allait m’entraîner, maillon après maillon, dans une stupéfiante aventure qui me propulserait au-delà de notre stratosphère et me plongerait enfin, à Orléans, dans les tréfonds d’un enfer élaboré par l’homme... »

     L’anti-glace est une matière au potentiel hautement énergétique. Inerte à basse température, elle atteint son rendement optimal sous l’effet de la chaleur. Depuis sa découverte par une expédition anglaise dans les neiges du pôle Sud, elle a donné à la Couronne britannique le leadership mondial en cette seconde moitié du XIXe siècle. Un leadership qui ne fait qu’exacerber les tensions entre le Royaume-Uni, la France et la Prusse...
     Jeune diplomate en mal d’aventures, Ned Vicars est à Ostende dans le but de contempler l’avènement d’une de ces merveilles scientifiques qu’autorise l’anti-glace. Mais il se retrouve bientôt bloqué, lui et une poignée d’autres infortunés, à bord du Phaeton, engin prodigieux qui quitte l’atmosphère terrestre en direction de la Lune. L’équipée fantastique commence...

     Chef de file de la science-fiction britannique, traduit dans une quinzaine de langues, Stephen Baxter signe avec Anti-glace une aventure steampunk débridée, mais aussi un hommage fervent à deux chefs-d’œuvre du genre : Les Premiers hommes dans la Lune d’H. G. Wells, et De la Terre à la Lune de Jules Verne.
 
    Critiques    
     L'anti-glace a été découverte. Et la face du monde en a été changée. L'anti-glace, c'est une matière incroyablement énergétique, découverte sous la banquise, et qui a donné un coup de fouet à l'essor de la technologie. Grâce à Josiah Traveller, qui a eu la chance de tomber sur cette manne d'origine inconnue (extra-terrestre ?), la gloire du Royaume-Uni resplendit, même si on ne peut passer sous silence la terrible utilisation de l'anti-glace lors du siège de Sébastopol, qui s'est traduite par un nombre de morts invraisemblable. Mais, globalement, l'apport de cette nouvelle matière reste bénéfique, notamment pour l'industrie anglaise. Ned Vicars est un jeune diplomate anglais, qui tente de comprendre les arcanes de la politique internationale, entre les Français, antagonistes historiques, et les Prussiens emmenés par un Bismarck aux vues hégémoniques. La rencontre de ces deux personnages va déboucher sur l'une des plus fabuleuses aventures humaines...
     Le Baxter prospectiviste laisse la place le temps d'un roman au Baxter suiveur de l’œuvre de glorieux aînés. Qui ont pour nom ici Jules Verne et Herbert George Wells. En effet, l'anti-glace est un parfait décalcomanie de la cavorite vernienne, les personnages embarqués dans l'aventure (on rajoutera Holden, un journaliste patriote, et l'inévitable domestique, société anglaise oblige) rappellent évidemment Barbicane ou Michel Ardan. Et, bien sûr, les péripéties en elles-mêmes sont directement recopiées de celles de De la Terre à la Lune : en effet, suite à un acte de terrorisme, les personnages sont propulsés dans un aéronef, certes un peu plus évolué que l'obus de Verne, mais qui fait pareillement office de vaisseau spatial particulièrement bien agencé. Et nos protagonistes de prendre le thé tout en faisant route pour la Lune... Dès lors, Baxter peut se régaler – et nous avec – en imaginant le navire parfait en termes de fonctionnalités offertes par l'anti-glace et d'aménagements astucieux. Et en termes de rebondissements, qui font malicieusement écho à la conquête spatiale telle qu'elle a réellement eu lieu : on assistera ainsi à la première sortie extra-véhiculaire, à un alunissage et autres accomplissements historiques. Et l'hommage vernien de laisser la place peu à peu à l'hommage wellsien...
     Emmené par un Baxter particulièrement inspiré, ce roman extrêmement jouissif fait la part belle à l'aventure au parfum rétro, et se nourrit aux sources du genre (Verne, Wells) qu'il prolonge dans les implications politiques et éthiques de la découverte d'une telle matière quasi-divine. Un roman sans conteste moins fort qu'un Évolution, mais néanmoins d'une lecture recommandée pour qui souhaite retrouver le plaisir de ces fantaisies scientifiques d'antan.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 13/8/2014 nooSFere


 
     Entre deux romans du « Cycle des Xeelees », Stephen Baxter a écrit sa première uchronie, Anti-Ice — mais pas la dernière (les deux séries inédites en français « Time's Tapestry » et « Northland »). L'Histoire, qu'elle soit passée ou à venir, est un domaine qui intéresse particulièrement notre auteur.
     Anti-Ice débute en 1870 à Manchester, actuelle capitale du Royaume-Uni. L'Exposition universelle bat son plein ; sur le continent, la tension monte entre la France et la Prusse de Bismarck à cause de la fameuse dépêche d'Ems. La position britannique est déterminante depuis la découverte, une dizaine d'années plus tôt, d'un gisement d'antiglace en Antarctique. Avec cette matière, le Royaume-Uni est devenu la plus grande puissance mondiale. Qu'est-ce que l'antiglace ? Un composé qui tient de l'uranium et de l'antimatière, hautement instable et qui, réchauffée, dégage une énergie monstrueuse. Domestiquée, on emploie l'antiglace dans des applications civiles ou militaires.
     Les beaux yeux d'une belle Française vont emmener le jeune Ned Vicars, diplomate vaguement benêt, dans les Flandres, sur les chantiers de construction du Prince-Albert, navire terrestre mu à l'antiglace. Mais un attentat contre ce Léviathan des terres va propulser Ned, littéralement, dans l'espace. Le voilà à bord d'une chaloupe de sauvetage en forme de fusée, en compagnie d'un ami journaliste, de Sir Josiah Traveller, découvreur de l'antiglace et inventeur génial par ailleurs (la fusée est de sa conception)... et d'un terroriste, naturellement de nationalité française. Très vite, il s'avère que l'engin spatial ne se dirige nulle part ailleurs que vers la Lune, où la petite compagnie va effectuer une excursion. Et Ned d'être le premier homme à poser le pied sur notre satellite, où l'attendent quelques surprises. Il sera temps de rentrer sur Terre, où l'Europe est à la veille de la guerre...
     Troisième roman de l'auteur, à une époque où il n'écrivait pas des pavés de cinq cents pages, Anti-Ice est un divertissement mené à un train d'enfer, qui tient tout à la fois de Jules Verne (De la Terre à la Lune/Autour de la Lune) et des aventures de Tintin (Objectif Lune/On a marché sur la Lune) sans omettre, dans une moindre mesure, Les Premiers hommes dans la Lune de H. G. Wells. Quoique Anti-Ice soit une aventure d'inspiration nettement plus vernienne que wellsienne, mêlant non sans bonheur steampunk avec un zeste de hard science. On y retrouve également les thématiques de Stephen Baxter : le fort esprit d'initiative de ses protagonistes, la persistance de la vie, où qu'elle soit, ainsi que quelques interrogations sur l'Histoire et ceux qui la font. Un brin cocardier (Rule, Britannia !) ? Peut-être, mais on le pardonnera à Baxter pour le plaisir de lecture qu'il nous procure.
     Pour ceux qui seraient tentés par cette parenthèse steampunk tout à fait bienvenue dans l'œuvre de Stephen Baxter, il se murmure qu'une traduction d'Anti-Ice serait prévue prochainement aux éditions du Bélial'...

Erwann PERCHOC
Première parution : 1/4/2013 dans Bifrost 70
Mise en ligne le : 1/3/2018


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies