Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Brumes et tempêtes

Robin HOBB

Titre original : Mad Ship, 1999
Première parution : Voyager / HarperCollins, mars 1999

Cycle : Les Aventuriers de la mer  vol.

Traduction de Véronique DAVID-MARESCOT
Illustration de Mathias BONNARD

J'AI LU (Paris, France), coll. Fantasy (2007 - ) n° 7749
Dépôt légal : mai 2007, Achevé d'imprimer : 18 mai 2007
384 pages, catégorie / prix : 7,60 €
ISBN : 978-2-290-34440-8
Format : 11 x 18 cm  
Genre : Fantasy 


Autres éditions
   FRANCE LOISIRS, 2004, 2008
   J'AI LU, 2005
   PYGMALION, 2004, 2005
   in L'Arche des ombres - 2, 2007

    Quatrième de couverture    
     Quelle ironie ! Alors qu'Althéa prend enfin le chemin du retour, après une année d'absence, la famille Vestrit, à l'image de Terrilville, est plus menacée et divisée que jamais. Ignorant tout des dangers qui pèsent sur elle, la jeune femme espère que Kyle Havre tiendra sa promesse et lui rendra sa vivenef Vivacia, dont elle n'aurait jamais dû être dépouillée. Mais le destin a plus d'un tour dans son sac... Kyle ne possède plus la Vivacia, qui a été arraisonnée par le terrible pirate Kennit. Sa vie et celle de son fils Hiémain ne tiennent maintenant plus qu'à un fil, car le jeune homme doit amputer la jambe gangrenée de Kennit : si le pirate venait à mourir, Kyle et Hiémain passeraient immédiatement de vie à trépas !

     Robin Hobb a commencé sa carrière d'écrivain en 1995 avec le cycle de L'assassin royal, qui a fait d'elle un auteur désormais incontournable dans le paysage de la fantasy contemporaine. Forte de cet exceptionnel talent de créatrice d'univers, elle s'est attelée à une saga épique parallèle d'une merveilleuse originalité.

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    
Edition PYGMALION, (2004)


     La Conquête de la Liberté s'était achevée en laissant nos héros dans des situations pour le moins étrange. La vivenef Vivacia, contrainte à transporter des esclaves par Kyle Havre, se trouve entre les mains de pirates commandés par Kennit, lui-même entre la vie et la mort. Hiémain, qui porte le tatouage des esclaves est le seul à pouvoir le sauver, peut-être. Pour cette raison, sa vie et celle de son père ont été épargnées. Althéa, sur le chemin du retour, compte bien regagner sa vivenef, dans l'ignorance qu'elle est de son sort comme de celui de sa famille : Ronica et Keffria ne parviennent plus à régler la dette qui les lie aux Marchands du Désert de Pluie, et qui a été racheté par la famille du jeune soupirant de Malta. Mais Malta, elle, se moque bien de lui comme de tous et ne songe qu'aux cadeaux exotiques qu'elle espère obtenir. Pendant ce temps, la mystérieuse Ambre semble la seule à mesurer la gravité des changements apportés par les Nouveaux Marchands ; elle tente de racheter Parangon, vivenef échouée et abandonnée, car considérée comme dangereuse.
     Dès le début, Brumes et Tempêtes plonge le lecteur au sein d'un tourbillon d'action et d'intrigues. Tandis que les Serpents de mer sont toujours à la recherche de Celle-qui-se-souvient, les humains luttent pour atteindre leurs buts ou simplement pour survivre, et le bois-sorcier pour connaître son identité.
     Les fans de Robin Hobb craignaient que le changement de traducteur ne nuise au style de l'écriture, mais il n'en est rien : Véronique David-Marescot restitue parfaitement l'écriture de Robin Hobb, rapide et émouvante. Les chapitres alternent différents personnages, différents points de vue. De nouveaux protagonistes sont mis en scène qui apportent encore plus de profondeur à l'histoire, et de solidité à l'univers de Terrilville et des Rivages Maudits.
     Vraiment, le livre est extraordinairement prenant mais la frustration la plus totale guette le lecteur car la narration s'arrête net. En plein milieu, même pas, au premier tiers de The Mad Ship. L'insatisfaction qui en résulte a ceci de curieux : de plus en plus de lecteurs Français tentent de lire la suite en version originale, quitte à relire plus tard la traduction pour mieux apprécier les détails de l'histoire. Espérons tout de même que les éditions Pygmalion ne nous feront pas trop attendre !

Lucie CHENU
Première parution : 1/7/2004
dans Faeries 15
Mise en ligne le : 7/1/2005


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies