Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Akiloë

Philippe CURVAL




FLAMMARION (Paris, France)
Dépôt légal : septembre 1988
322 pages
ISBN : 978-2-08-066183-8   
Genre : Hors Genre 

Couverture : L. Costa, agence Arepi.


Autres éditions
Sous le titre Akiloë ou le souffle de la forêt   VOLTE (La), 2015

    Quatrième de couverture    
     Philippe Curval : Couronné à plusieurs reprises et traduite dans plus de dix pays, l'œuvre de Philippe Curval qui comporte une vingtaine de romans et de recueils de nouvelles, s'ouvre à une orientation différente.

     Pour le jeune indien Wayana qui se baigne au cœur de la forêt amazonienne, l'avenir coule de source : il lui est dicté par l'esprit des arbres et du fleuve. Mais pour Akiloë dont la tribu vient d'être décimée par une épidémie, les voies du destin sont plus énigmatiques. Surtout en Guyane où la civilisation ne ressemble à rien de connu. Passer e l'âge de pierre à l'heure d'Ariane entre l'enfance et l'adolescence devient un parcours initiatique d'une singulière complexité. Heureusement pour Akiloë, son face-à-face avec une réalité différente se produira grâce à d'étonnants parents de rencontre. Son frère adoptif, Momatsu, le « paresseux », recueilli au cours d'une partie de chasse, Monsieur Bellune, qui fait « marcher l'électricité » au bor du Maroni, Clarisse, jeune institutrice à l'âme de missionnaire, Dobcewski, enfin, réfugié polonais, restaurateur et physicien, dont la vision singulière de l'humanité aura une influence déterminante sur le comportement du jeune indien. Quels effets cette éducation baroque peut produire sur un enfant imaginatif et doué ? Tel est le thème de ce roman nourri d'émotion où les éléments du savoir soumis au filtre d'une sensualité native, celle d'un habitant de la forêt.
 
    Critiques    
 
     1988 aura sans doute été la meilleure année pour la SF, en ce qui concerne la pénétration de ses auteurs au sein du vaste marché de la Littérature Générale. Après Pierre Pelot (Si Loin de Caïn : Flammarion), Jean-Pierre Andrevon (Tout à la Main ;Carrère/Kian), Michel Jeury (Le Vrai Goût de la Vie ; Robert Laffont), Dominique Douay (Les Voyages ordinaires d'un Amateur de Tableaux ; Valpress), Brian Aldiss (Ruines ; Pierre Belfond), Jim G. Ballard (Le Jour de la Création ; Flammarion), en attendant Serge Brussolo, Joël Houssin, Gène Wolfe, Ursula K. Le Guin et John Brunner, Philippe Curval publiait lui aussi, à son tour, il y a quelques semaines, un roman hors-collection, poursuivant vis-à-vis du Mainstream une action de « noyautage » débutée il y a bien longtemps avec La Forteresse de Coton, Attention les Yeux et Ah! Que c'est Beau New York.
     Ce roman, le premier qu'il ait publié depuis cinq ans, est à mon sens, plus qu'un bon roman, un grand roman, un de ces ouvrages qu'on lit émerveillé et que l'on referme à regret. D'abord intitulé La Vie est un Coupe-Gorge et Ia Nuit Tombe, il est selon les dires de son auteur « une sorte de roman autobiographique imaginaire », au sens où il raconte les événements du récit comme s'ils lui étaient arrivés personnellement :Akiloë, jeune indien guyanais vivant au cœur de la forêt amazonienne à la manière de ses ancêtres, se retrouve seul du jour au lendemain suite au décès de son père. Il rejoint alors le monde des blancs, ce que d'autres appelleraient la civilisation, et se fait adopter par Clarisse, jeune institutrice française, puis par dobcewski, restaurateur philosophe et marginal, qui lui permettront de grandir avant de prendre son envol...
     Ce que nous montre ici Curval, c'est surtout le choc de deux cultures radicalement différentes et l'initiation difficile d'un jeune homme partagé entre ses racines et le vingtième siède technologique, un monde manquant souvent pour lui de poésie et de naïveté.
     Roman de la sensibilité et de l'émotion, Akiloë, qui est écrit comme un roman de SF, le décor et les artifices en moins, laisse des empreintes profondes dans la conscience et reste un moment de plaisir et de jubilation intense !

Richard COMBALLOT
Première parution : 1/2/1989 dans Fiction 405
Mise en ligne le : 10/3/2015


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies