Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Au bord de la tombe

Jeaniene FROST

Titre original : Halfway to the Grave, 2007

Cycle : Chasseuse de la nuit vol.

Traduction de Frédéric GRUT
Illustration de Larry ROSTANT

MILADY (Paris, France), coll. Bit-Lit n° (22)
Dépôt légal : novembre 2009
512 pages, catégorie / prix : 8 €
ISBN : 978-2-8112-0241-5
Format : 11 x 17,8 cm  
Genre : Fantastique 



    Quatrième de couverture    
     Mi-humaine, mi-vampire, Catherine Crawfield traque les morts-vivants dans l'espoir de tuer son père, le monstre qui a fichu la vie de sa mère en l'air. Elle est alors capturée par Bones, un vampire chasseur de primes, qui lui impose une association contre nature : il aidera Cat dans sa quête et, en échange, ce très sexy prédateur de la nuit fera d'elle une chasseuse aux réflexes aussi acérés que ses crocs. Mais avant de pouvoir jouer les buteuses de démons, Cat est elle-même prise en chasse par une bande de tueurs. Forcée de choisir son camp, elle va vite se rendre compte qu'être une suceuse de sang a ses avantages...
 
    Critiques    
     À 23 ans, Cat a pour passe-temps favori d'écumer les boites de nuit le week-end pour tuer du vampire. Issue d'un viol, la demoiselle mi-humaine, mi-vampire est un hybride très rare, voire unique. Ses sorties n'ont pour but que de retrouver son géniteur pour l'éliminer, et tant mieux si, par la même occasion, elle réduit la population des suceurs de sang. Fatalement, la belle tombe rapidement sur plus fort qu'elle : un maître vampire, Bones. Celui-ci exerce le charmant métier de chasseur de primes et lui propose un marché : sa vie et son père contre sa coopération. S'ensuit l'entraînement de la jeune femme, tant au combat que pour perfectionner ses techniques de séduction, afin de servir d'appât à leurs congénères dont les têtes sont mises à prix... Voici donc une héroïne des plus classiques dans un scénario de bit-lit des plus classiques.

     Avec la rencontre des deux protagonistes dès la treizième page, l'entrée en matière est réduite au strict minimum. Pour le reste, l'intrigue carrément banale se distingue par sa minceur et ne commence à prendre de l'importance que dans la seconde moitié du récit. Dans la première partie, l'auteure se focalise sur l'évolution émotionnelle de son héroïne, flirtant allégrement avec la romance paranormale. Si vous êtes allergique au genre, abstenez-vous !
     La banalité du scénario et l'accumulation d'actions répétitives ne rattrapent en rien cette overdose de sentiment frisant parfois la guimauve. Seul intérêt de la chose, sa rencontre avec Bones va modifier le regard manichéen que Cat porte sur le monde et bousculer ses préjugés autant que ses hormones. On comprend donc la nécessité pour la demoiselle d'un « accompagnement » intensif dans cette démarche des plus salutaires.
     Hélas, la construction du roman pâtit des choix de l'auteur. L'univers est à peine ébauché et il n'y a pas d'originalité quant aux vampires en dehors de quelques variantes communes : la symbolique religieuse n'a aucune prise sur eux, ils peuvent sortir dans la journée et ils ne finissent pas en poussière quand on les tue — ce qui est assez salissant et nécessite un brin d'organisation pour faire disparaître les cadavres.
     Autre problème, les dialogues. Non pas les échanges érotiques (ou vulgaires selon les points de vue et la tolérance à ce type de langage), mais plutôt l'absence de nuances dans les propos des personnages et la franchise brutale de leurs épanchements. La construction des phrases fait passer Cat pour une ignorante au discours arbitraire, et Bones oscille entre le gentleman kitch et l'amoureux transi qu'on a franchement envie de secouer. Tout cela est-il dû à la traduction ou à leurs caractères véritablement binaires ? Dans tous les cas, leurs conversations laissent régulièrement une impression d'irréalité et d'incongruité qui casse le rythme du récit et entame gravement la crédibilité des protagonistes.

     Heureuse récompense pour le lecteur persévérant, l'arrivée de nouveaux personnages au trois quart du roman relance son intérêt. Côté timing, on aurait aimé que cela arrive plus tôt, mais le constat est là, l'auteur nous a enfin harponnés. Le final ouvre des perspectives sur une suite qui fait espérer une intrigue plus travaillée. On en oublie presque ce qu'on vient de subir et on range provisoirement le titre dans la catégorie de ces premiers tomes maladroits qui constituent parfois le prélude à de très bons cycles. Il faut juste maintenant que l'auteur tienne ses tardives promesses...


Nathalie TELL
Première parution : 3/7/2010 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies