Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Appel du 17 juin

André COSTA




Jean-Claude LATTÈS (Paris, France)
Dépôt légal : 1980
332 pages
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction 


 
    Critiques    
 
     Le 17 juin 1940, le Général de Gaulle a déjà convaincu le gouvernement français de continuer la lutte contre les Allemands à partir d'Alger... dans la réalité parallèle imaginée par André Costa. Le roman nous fait suivre la suite des événements : la flotte française intacte met en déroute les Italiens (grands clowns militaires de cette histoire), l'Axe s'englue malgré ses succès initiaux...
     Je ne sais pas si l'on peut vraiment parler de roman. Ce n'en est pas un si l'on se fie à des critères internes — présence des personnages, etc. Ce n'est pas non plus un livre d'histoire imaginaire : trop de petites anecdotes l'émaillent qui, plus que de simples illustrations, sont des germes de nouvelles.
     L'Appel du 17 juin serait plutôt l'équivalent sur le plan de la fiction des ouvrages (documentaires) de Lapierre et Collins ; à la manière du journalisme américain, les anecdotes sont censées maintenir l'intérêt d'un lecteur que l'image d'ensemble dépasserait. Malheureusement, Costa ne maîtrise pas aussi bien son style que Lapierre et Collins ; s'il y a dans le livre d'incontestables morceaux de bravoure — comme les discours de De Gaulle — il y a aussi bien des descriptions ennuyeuses. Et les anecdotes semblent trop dispersées pour retenir l'intérêt.
     Vers la fin, toutefois, la plupart convergent et se justifient ; vers la fin aussi, le livre prend de l'envergure, quand à l'action quitte le plan militaire pour la politique. C'est un peu tard, je trouve, et je reprocherais personnellement à Costa d'avoir écrit sur les batailles plus que sur les manœuvres diplomatiques. Préjugé de fan de SF ! J'ai aussi eu l'impression que les événements décrits n'auraient jamais pu arriver, que l'auteur écrivait l'histoire qu'il aurait voulu voir se produire. Un inconvénient qui aurait pu être évité, je pense, si le livre avait été mieux fait ; mais dans son état actuel, il rappelle les pseudo-histoires des bonapartistes déçus qui ont pullulé au XIXe siècle.

Pascal J. THOMAS (lui écrire)
Première parution : 1/9/1981 dans Fiction 321
Mise en ligne le : 24/5/2010


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies