Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Chambre noire

Eva-Marie LIFFNER


Traduction de Marie OLLIVIER-CAUDRAY & Esther SERMAGE

RIVAGES (Paris, France), coll. Thriller
Dépôt légal : mai 2007
224 pages, catégorie / prix : 18 €
ISBN : 978-2-7436-1670-0   
Genre : Fantastique 



    Quatrième de couverture    
     La photographe Johanna Hall a hérité de l'appartement de son oncle Jacob à Göteborg. Dans ses affaires, elle découvre une série de photographies et un journal rédigé en code, qu'elle finit par déchiffrer. Le journal la ramène à Londres en 1905 ; à cette époque, Jacob fut mêlé à une macabre histoire, alors qu'il était l'apprenti du photographe Herbert Burrows. Décidée à en apprendre davantage sur la jeunesse de son oncle, Johanna embarque pour l'Angleterre. Elle se rend au 17 Lansdowne Road, siège de la Société théosophique de Londres.
     Au début du XXe siècle, la maîtresse des lieux, Annie Besant, et l'aristocrate russe Helena Blavatsky y tenaient des séances auxquelles participaient des célébrités tels W.B. Yeats ou George Bernard Shaw. Parmi les habitués de Lansdowne Road, on compte le révérend Leadbeater ; ce dernier s'intéresse à la photographie car il y voit « un moyen de réunir le corps et l'âme ». Il va entraîner Burrows dans d'inquiétantes « expériences » qui déboucheront sur un scandale.
     En suivant les documents laissés par Jacob, Johanna revisite des lieux marqués par le drame et voit, au fil de son enquête, se dessiner une terrible vérité. Eva-Marie Liffner brosse le portrait de Londres sous le règne d'Edouard VII, une ville dont les bas-fonds n'ont rien à envier à ceux que dépeignit Dickens. En cet été caniculaire de 1905, défilent les grandes figures artistiques et littéraires de l'époque aux côtés d'un peuple de marins, ouvriers, chômeurs, prostituées et d'enfants des rues.
     Erudit, énigmatique, envoûtant par son atmosphère imprégnée d'ésotérisme, dénonciation d'une Angleterre où la prospérité voisine avec la misère la plus noire, réflexion émouvante sur les lieux et les supports de la mémoire, ce premier roman est d'une exceptionnelle richesse. Chambre noire a remporté à la fois le trophée du Meilleur roman policier suédois et le prix convoité du Book Festival qui récompense un ouvrage de littérature générale.

 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies