Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Assassin habite au XXIe siècle

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Pierre K. REY



Illustration de Henri GALERON

LONDREYS , coll. Science & fiction n° (9)
Dépôt légal : avril 1987
276 pages, catégorie / prix : 75
ISBN : 2-904184-59-7   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Vous revenez d'un voyage spatial qui a duré dix-huit mois — pour vous, mais dix-huit ans pour ceux qui sont restés sur Terre — et vous voilà accusé d'un meurtre commis la veille de votre départ. Vous utilisez le temps et ses paradoxes à des fins criminelles, mais la boucle se referme inexorablement sur vous. Vous êtes un expert en espionnage informatique, mais votre « victime » s'avère encore plus experte que vous, et pas seulement dans le domaine des ordinateurs. Des ordinateurs fort utiles pour mener l'enquête mais qui ne supportent pas la contradiction et dont la sentence est d'une logique incontournable.

     Vous voilà donc irrémédiablement pris au piège et condamné à subir les sanctions les plus sophistiquées et les plus cruelles qui soient. Vous êtes ce chien qui hurle sa peur, sa haine et son désespoir, dans les murs froids de la ville.

     Dix nouvelles versions pas si futures que cela de Crimes et châtiments, diaboliquement orchestrées par Bob Shaw, Katherine MacLean, Robert Young, Edward Wellen, James P. Hogan, Gordon Dickson, Barry Malzberg, Joel Richards, Kevin O'Donnel Jr, et Harlan Ellison.

     G. J. Arnaud, écrivain, nous livre dans sa postface ses réactions face à l'intrusion de la science-fiction dans l'univers du roman policier...

    Sommaire    
1 - Pierre K. REY, Crimes et chatiments, année 2000, pages 11 à 14, Introduction
2 - James P. HOGAN, Assassin (Assassin), pages 17 à 61, trad. Jean-Pierre PUGI
3 - Barry N. MALZBERG, Le Test (At the institute), pages 65 à 72, trad. Pierre K. REY
4 - Joel RICHARDS, Le Temps inexistant (Deadtime), pages 75 à 98, trad. Michèle VALENCIA
5 - Bob SHAW, Créatures de gel (Frost animals), pages 101 à 149, trad. Jean-Pierre PUGI
6 - Katherine MacLEAN, Vidange (Brain wipe), pages 153 à 162, trad. Nathalie SAVERYS
7 - Edward WELLEN, Enquet'Express (While-U-wait), pages 165 à 175, trad. Noé GAILLARD
8 - Harlan ELLISON, Comme un gémissement de chien battu (The whimper of whipped dogs), pages 179 à 201, trad. Jean-Daniel BRÈQUE
9 - Gordon Rupert DICKSON, On ne discute pas avec les ordinateurs (Computers don't argue), pages 205 à 228, trad. Pierre K. REY
10 - Robert F. YOUNG, Faubourg de boue (Clay Suburb), pages 231 à 246, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
11 - Kevin M. O'DONNELL, Poste de nuit (Night shift), pages 249 à 255, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
12 - G.-J. ARNAUD, Entre chien policier et loup sidéral, pages 259 à 262, Postface
13 - Notices biographiques, pages 265 à 269, Biographie
 
    Critiques    
 
     Voici une anthologie qui, si elle n'atteint pas la perfection, n'en est pas moins tout à fait remarquable. Enfin serais-je tenté d'écrire, tant les deux premiers volumes ADN, société anonyme et Images de la troisième guerre mondiale, m'avaient parus fades...
     Cette fois-ci, il n'y a rien à redire, ou si peu. Le titre et l'illustration de couverture sont des plus astucieux. La préface est rédigée, comme d'habitude, par Pierre K. Rey, et la postface confiée aux bons soins de G. J. Arnaud. Qui, à part peut-être Pierre Pelot, eut été plus représentatif de ces deux genres populaires que sont la SF et le Polar ? Car c'est bien de cela qu'il s'agit dans le présent recueil : unifier ces deux courants de la littérature parallèle. Unifier et non privilégier l'un par rapport à l'autre. On pouvait craindre que certains textes ne soient que de simples histoires, aux thèmes archi-classiques, artificiellement rajeunies à grands renforts de gadgets pseudo-futuristes. Inversement la trame policière pouvait fort bien n'être qu'un prétexte à des extrapolations ; cela nous aurait permis de lire des récits intellectuellement enrichissants, mais ne reposant sur rien de concret. L'anthologiste a su éviter ce double écueil.
     On trouvera dans ce livre de véritables petites mécaniques de précision, de ces récits qui agissent sur vous comme autant de petits, mais palpitants thrillers. Par ailleurs l'ensemble de ces textes, même s'ils ne recherchent pas toujours à vous couper le souffle, n'en sont pas moins inquiétants, en privilégiant une réflexion salutaire, sur la justice de demain. A ce titre, il est bon de noter la cohésion de l'anthologie, ce qui permet au lecteur de dégager les grandes tendances du futur univers juridique (prévention/ crime/châtiment) : les rôles de la psychiatrie, du temps et de l'informatique y seront primordiaux, d'après nos auteurs.
     Un homme averti en vaut deux, c'est bien connu. Aussi la lecture de l'assassin habite au XXIème siècle, est-elle fortement conseillée... Qui sait ce que l'avenir nous réserve !

Thierry BOSCH
Première parution : 1/10/1987 dans Fiction 390
Mise en ligne le : 11/1/2009


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies