Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Arc tendu du désir

Philippe CURVAL




L'ASTRONAUTE MORT , coll. Bibliothèque sublunaire n° 3
Dépôt légal : 1995

ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction 

Tirage : 60 exemplaires numérotés et 10 hors commerce.


Autres éditions
   in Les Horizons divergents, LIVRE DE POCHE, 1999
   in On est bien seul dans l'univers, VOLTE (La), 2017

    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.

    Sommaire    
1 - André RUELLAN, Postface, Postface
 
    Critiques    
     Évoquée en tête de cette chronique, la problématique du « point de vue » est quelque chose d'essentiel dans la littérature de Science-Fiction — et cette spécificité qu'est le point de vue non-humain est l'un des atouts du genre qui autorise des jeux d'écriture inédits, et offre tant à l'auteur qu'à ses lecteurs des sensations vertigineuses.
     Prenons une créature résolument non-humaine. Tentons d'imaginer comment elle appréhende le monde : de quels sens dispose-t-elle ? comment fonctionnent ces sens ? Au-delà de sa légitime étrangeté tant physiologique que psychologique, la créature par les « yeux » (ou ce qui en tient lieu !) de laquelle l'auteur décide un instant d'appréhender ce qui l'entoure, interagit avec ses semblables ou avec des humains, ou bien encore avec d'autres Autres... Comment ? Pourquoi ? On comprend bien qu'il est effroyablement compliqué pour un écrivain non seulement d'imaginer et de mettre en scène des créatures non-humaines, mais surtout de raconter une histoire du point de vue de ces créatures. Tout cela en œuvrant dans la crédibilité — nous parlons ici de Science-Fiction non de conte pour enfants débiles où les cochons parlent aux choux-fleurs — et en parvenant à communiquer avec ses lecteurs, et à les intéresser au récit proposé et qui sera forcément d'un abord plus ou moins difficile. Beaucoup d'écrivains de SF ont relevé le défi. Presque tous se sont plantés en fonçant tête baissée dans le piège de l'anthropocentrisme — une des rares réussites incontestable est celle d'Alfred Bester dans sa nouvelle L'androïde assassin, où tout est affaire de point de vue 1.
     S'il était un auteur français armé pour résoudre cette quadrature de cercle littéraire, c'était bien Philippe Curval, l'un des vétérans de la SF française dont l'œuvre est une des plus sensuelles qui soit. Cet homme-là respire le monde comme nul autre ! Ses romans et ses nouvelles débordent de perceptions et d'étrangetés ! Tel est L'arc tendu du désir : un récit véritable (une histoire, des personnages, une évolution, des interactions) d'où l'humain 2 est parfaitement absent, narré du point de vue d'une créature non-humaine impliquée dans des histoires non-humaines. Et le lecteur de se piquer au jeu — puisqu'il s'agit d'un jeu : Curval est de ces écrivains pour qui l'écriture est avant tout prétexte à réjouissance. Réussite totale, L'arc tendu du désir est un livre à se procurer d'urgence. Réalisé uniquement dans une splendide édition sur papier vergé, cousue, à tirage ultra-limité (seulement 60 exemplaires disponibles à la vente), il n'y en aura pas pour tout le monde !

Notes :

1. malheureusement, le traducteur français a saboté ce texte dès le premier paragraphe...
2. mais non la dimension humaine, pour autant que l'expression ait ici un sens.

Francis VALÉRY
Première parution : 1/7/1996 dans Cyberdreams 7
Mise en ligne le : 15/9/2003


     Si Philippe Curval nous est connu pour l'immense place qu'il occupe dans la science-fiction française que l'on qualifiera de littéraire dans le sens préoccupée autant, si ce n'est plus, par la forme que par le fond, on connaît moins l'Astronaute Mort, petit éditeur d'Antony, en région parisienne, qui publie des livres tirés à 60 exemplaires. Tirage minime, prix pour collectionneurs aisés et textes le plus souvent d'une extrême qualité. Un de leurs titres est déjà épuisé : H.P.L 1891-1990 de Roland C. Wagner, préface de Joseph Altairac — leur meilleur, évidemment.

     Malheureusement, L'Arc tendu du désir, inédit et postfacé par André Ruellan, n'est pas aussi percutant que H.P.L 1891-1990. Destiné à l'origine au projet inabouti Last Dangerous Visions, nourri de sensibilité, d'humour et de surréalisme, L'Arc tendu du désir est un très beau texte, où une civilisation quelque peu étrange vit sur les vestiges de l'humanité disparue, mais il ne parvient pas à accéder au statut de chef-d'œuvre malgré son originalité et son écriture impeccable. Printemps éphémère, étrange mensonge autant littéraire que végétal, ce petit livre s'achète chez L'Astronaute Mort, 62 rue Velpeau, 92160 Antony.

Thomas DAY
Première parution : 1/6/1996 dans Galaxies 1
Mise en ligne le : 24/11/2008


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies