Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Alchimiste du neutronium - 2/2 : Conflit

Peter F. HAMILTON

Titre original : The Neutronium Alchimist 2. Conflict, 1997

Cycle : L'Aube de la nuit  vol.

Traduction de Jean-Daniel BRÈQUE
Illustration de Jürgen ZIEWE

Robert LAFFONT (Paris, France), coll. Ailleurs et demain n° (177)
Dépôt légal : septembre 2001
552 pages, catégorie / prix : 22,70 €
ISBN : 2-221-09000-4   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Ça chauffe dans la Galaxie. Sous la dictature d'Al Capone, les Possédés envahissent des systèmes planétaires entiers. Capone espère mettre la main sur l'Alchimiste du neutronium et sur son créateur, le Dr Alkad Mzu, qui, jadis, afin d'assouvir une vieille vengeance, a conçu l'arme capable d'éteindre une étoile. Joshua Calvert lui aussi est lancé à la poursuite d'Alkad Mzu, ainsi que la plupart des services secrets de la Galaxie.
     Les Kiint, énigmatiques extraterrestres, refusent toujours pour leur part de livrer le secret de la rupture dans le réel aux humains. À chacun de frayer son chemin vers l'au-delà, objectent-ils.
     Et sur Valisk, le ténébreux astéroïde régi par Rubra, les Possédés, galvanisés par Kiera Salter qui a envahi le corps de la pulpeuse Maria Skibbow, entreprennent de faire sécession de l'Organisation de Capone.
     Enfin, Louise Kavanagh fonce vers la Terre, soucieuse d'arrêter le sinistre Quinn Dexter, convaincu que le règne du Frère de Dieu est sur le point d'advenir.

     Conflit est la seconde partie de L'Alchimiste du neutronium, deuxième tome de la gigantesque épopée spatiale entièrement conçue et réalisée par Peter F. Hamilton. Bientôt paraîtra Le Dieu nu, en deux volumes, qui en est la conclusion.
     Il ne s'agit pas d'une série, mais d'un seul roman, L'Aube de la nuit, le plus démesuré de toute l'histoire de la science-fiction.
 
    Critiques    
     Rien n'arrête la progression des Possédés revenus d'entre les morts. Non contents d'investir le corps des vivants, ils sont capables de créer des objets à partir du néant ou de lancer des éclairs. Les maigres moyens défensifs des humains ne suffisent pas à les contenir, d'autant plus que leur éradication ne résout rien. L'organisation d'Al Capone se décline à présent à l'échelle de systèmes planétaires et, sur l'astéroïde Valisk, Rubra est forcé de capituler.

     D'autres problèmes compliquent la situation : Quinn Dexter, toujours orienté vers les forces des ténèbres, se rend sur Terre pour y semer la terreur et la désolation. Alkad Mzu, armée du terrifiant Alchimiste, capable de détruire une planète, est recherchée par de multiples factions. Il ne s'agit pas seulement de l'arrêter dans son désir de vengeance, mais d'empêcher les Possédés de s'emparer de son engin de mort.

     C'est principalement cette traque qui est au centre de ce quatrième volume, toujours aussi foisonnant d'intrigues et de personnages, de cette fresque monumentale qu'est L'Aube de la nuit. Bien que la situation semble désespérée, de valeureux combattants, avec leurs faibles moyens, résistent à l'invasion. Aucune solution n'est encore en vue, bien que des pistes se dessinent à présent : les Kiint, ces extraterrestres qui se tiennent à l'écart des autres espèces, savent ce qui a causé cette rupture dans le réel mais refusent de délivrer le moindre secret, affirmant que la réponse réside au sein de chaque espèce...

     Au terme de 2000 et quelques pages de scènes de bravoure et d'actions éclatantes, on sent tout de même la lassitude s'installer ; les fils entre les protagonistes tardent à se nouer et les éléments du puzzle à se rassembler. Pis : des situations se compliquent avec l'arrivée de nouveaux intervenants, comme ce frère caché de Joshua Calvert, qui revendique son vaisseau en héritage. Hamilton continue de s'amuser avec les codes du space opera, des soaps et des romans feuilleton en général, sans presser le rythme. En habile conteur, il maintient ce qu'il faut de suspense pour entraîner le lecteur avec lui et lui faire miroiter une résolution de l'intrigue qui ne peut qu'être surprenante... dans un millier de pages ! Monumental.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/4/2002 dans Bifrost 26
Mise en ligne le : 9/9/2003


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies