Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Apocalypse

John MARSDEN

Titre original : Tomorrow when the war began, 1993

Cycle : Apocalypse (par John Marsden) vol.

Traduction de Valérie DARIOT
Illustration de Larry ROSTANT

J'AI LU (Paris, France), coll. Jeunes Adultes n° 5480
Dépôt légal : février 2000
288 pages, catégorie / prix : H
ISBN : 2-290-30211-2   



    Quatrième de couverture    
Ce jour-là, ils sont partis à sept. Sept copains, garçons et filles,
amateurs de randonnée. But de la balade : Hell, l'enfer, un lieu
sauvage et inexploré sur lequel court une étrange légende.
A leur retour, ils découvrent un monde de désolation, comme si le
temps s'était arrêté. L'enfer est devenu réalité. Désormais, ils vont
devoir trouver en eux la force d'affronter le chaos absolu.
Rien ne les y avait préparés...

 
    Critiques    
     C'est l'histoire du Clan des Sept, façon australienne, qui part camper près du cratère de Hell, un petit coin sympa au doux nom évocateur. Ce sont tous de jeunes adultes (ou de vieux ados) vachement chébrans, plutôt aisés et un peu niais, qui veulent faire une virée de plusieurs jours qui ne ressemble pas aux sorties touche-pipi de leurs copains has been. Au départ, on a l'impression de lire une aventure de Beverly Hills au pays des kangourous. Mais, il y a un mais, quand ils reviennent chez eux — bouffis par les piqûres de moustiques et irrités par les molles attaques de koalas sauvages — , c'est la GUERRE. Une guerre pour de vrai, très moche et très affreuse, qui les empêche de continuer à regarder leurs séries débiles à la télé et de s'empiffrer de doubles cheeseburgers bien gras. Alors, tata tata, ils décident de résister, de lutter et de gagner contre les méchants envahisseurs. Une question se pose alors aux jeunes lecteurs : mais où est donc fourré ce con de Dagobert ?
     Une première constatation à la lecture de ce premier volume de la série : c'est plutôt bien écrit, même si c'est (excusez une fois de plus la rugosité du jargon critique) foutremenf bavard. Les sept jeunes gens parlent très peu de leurs premiers réveils humides, des ravages de l'acné et des fantasmes de roulage de pelles baveuses, mais plutôt d'un sujet grave : la guerre. C'est pas beau, c'est triste, c'est terrible, mais que va-t-on faire ? Les ennemis, c'est facile à repérer, c'est les méchants ! Il faut s'endurcir pour faire face à cet horrible coup du sort ! Oui, endurcissons-nous, jeunes Australiens fiers et courageux ! Et que faire, sinon lutter pour libérer notre beau pays ? Les ennemis sont tous des demeurés, ils croient que c'est nous les ennemis alors que c'est eux ! Dagobert, es-tu avec nous ? Si oui, frappe un coup, si non, frappe deux coups ! Et qui va coucher avec qui pendant les longues nuits glaciales ? Bref, vous l'aurez compris, c'est très beau mais c'est très con. Série commerciale dont la vocation est de titiller la libido et les peurs de notre belle jeunesse, Apocalypse est un savoureux mélange de La Septième Compagnie au clair de lune et de Hélène et les garçons. Alors, lecteurs et lectrices de Galaxies, vous avez chez vous un ado boutonneux et débile dont le Ql est proche de celui d'une éponge et qui ne comprend pas les mots de plus de deux syllabes ? Ne le faites pas piquer par le vétérinaire, achetez-lui le premier volume d'Apocalypse ! Ça revient moins cher ! Pour les autres, en cas de pénurie totale de bons bouquins, vous pouvez toujours relire l'annuaire de votre département : c'est bien meilleur et c'est gratuit. Dagobert, au secours, reviens !

Daniel CONRAD
Première parution : 1/9/2000 dans Galaxies 18
Mise en ligne le : 1/3/2002


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies