Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Alice est montée sur la table

Jonathan LETHEM

Titre original : As She Climbed Across the Table, 1997

Traduction de Francis KERLINE
Illustration de Marion BATAILLE

OLIVIER (Editions de l') , coll. Marges
Dépôt légal : mars 2000
250 pages, catégorie / prix : 110 FF
ISBN : 2-87929-241-7   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Anna Karénine quitta son mari pour un fringant officier. Lady Chatterley, pour un garde-chasse. Alice Coombs, elle, plaque son petit ami pour rien... enfin presque. Comment c'est arrivé, et ce qu'a fait Philip Engstrand (l'amoureux éconduit) pour la reconquérir, tel est le point de départ de ce roman d'amour aux péripéties vertigineuses.

     Alice est une spécialiste de la physique des particules. Dans son laboratoire, elle a réussi à capturer le Néant. Mais ce non-être, bien que dépourvu d'existence, semble doué d'une sorte de personnalité. Passionnément attirée par cette nullité, Alice provoque chez Philip une intense jalousie doublée d'un sentiment d'impuissance : en effet, comment battre un rival sans défauts — puisque sans qualités ?

     Mélange de fantaisie débridée et de logique imperturbable, ce livre est un chef-d'œuvre d'humour et de poésie. Il s'inscrit dans la grande famille de la fiction « spéculative » qui, de Lewis Carroll à nos jours, propose par le biais de la littérature des solutions rationnelles à des problèmes totalement loufoques — à moins qu'il ne s'agisse du contraire.

     Jonathan Lethem est né à New York. Il a fait ses études à Bennington College. D'abord considéré comme l'enfant prodige de la nouvelle S.F., il apparaît de plus en plus comme un des auteurs de fiction les plus prometteurs de la jeune littérature américaine. Il vit à Brooklyn.
 
    Critiques    
     Remarqué avec Flingue sur fond musical (voir nos « Lectures » dans Galaxies n° 3), un polar futuriste et référentiel assez enlevé, Jonathan Lethem récidive avec Alice est montée sur la table, un roman étrange qui choisit un postulat de départ proprement délirant : une équipe scientifique — des physiciens des particules — parvient à capturer le Néant. La chose est vite baptisée « Lac » mais son comportement mystérieux — elle absorbe des objets et en refuse d'autres — soulève de nombreuses interrogations. Alice, l'auteur de cette découverte, aussitôt prise de passion pour son sujet d'observation, annule ses cours et déserte l'appartement de Philip, son compagnon, vite pris dans les affres de l'incompréhension puis de la jalousie.
     Parmi les nombreuses question existentielles qui parsèment la quête du héros, prenons-en une au hasard : « Combien d'accessoires, de chats, de sacs, d'épouses en partance pour le diable vauvert ? » Tout est à l'avenant. Situations loufoques, paradoxes divers et interrogations non sensiques sur le sens de la vie se conjuguent pour faire du roman un curieux remake d'une Alice au pays des merveilles relookée physicienne en dérive... Satire du fonctionnement de l'univers des laboratoires de recherche, galerie de personnages déphasés et quête initiatique se mêlent ; Philip, lui, s'intéresse à la seule chose qui lui tienne à cœur : la reconquête d'Alice. Mais comment lutter avec un Objet Physique Non Identifié ?
     Histoire romantique un peu atone, Alice est montée sur la table laisse perplexe. Tous les ingrédients d'une bonne histoire sont là. Mais il manque comme une étincelle, une vraie folie, une narration plus enlevée peut-être ? À moins que choisir le Néant comme utilité romanesque ne puisse que difficilement provoquer l'enthousiasme ? Lac finit par écraser tous les personnages, et Alice la première. Seul celui de Philip attire l'intérêt du lecteur, même si on ne comprend guère pourquoi sa physicienne lui inspire une telle passion... Pourtant, on ne doute pas un instant qu'on tienne avec Jonathan Lethem un auteur à suivre.

Stéphanie NICOT (lui écrire)
Première parution : 1/9/2000 dans Galaxies 18
Mise en ligne le : 1/3/2002


     Le nouveau Lethem — en attendant la traduction de Girl in the Landscape et de son polar Motherless Brooklyn (aux Éditions de l'Olivier) qui fit un carton aux USA — est un livre de fiction sur la science et non un livre de science-fiction. Il s'agit de la description d'un triangle amoureux :
     1) Philip Engstrand (le narrateur) dont les rêves sont pour le moins étranges — « Je me réveillai dans les affres d'un rêve terrifiant mêlant des cannibales, des nuages de poussière et mon répondeur téléphonique » — aime Alice Coombs.
     2) Alice Coombs aime Lac, une parcelle de non-être, une bulle de pseudo-vide créée par le Professeur Soft, inadapté social cela va sans dire (le professeur Soft, pas la bulle de non-être). Ce qui n'empêche pas Alice de vivre avec Philip Engstrand, puis de faire semblant de vivre avec lui...
     3) Jusqu'à présent une bulle de non-être n'a jamais aimé personne, mais Lac (surnom masculin donnée à cette vacuum intelligence) est différent : traversé à fins expérimentales par un tas d'objets personnels et autres (dont un chat de laboratoire) il avale la clé de l'appartement d'Alice Coombs, le chat, des fraises, etc. et rejette presque tout le reste dont, crime ultime, Alice...

     Donc la description d'un triangle amoureux pour le moins original sur lequel se greffent un duo d'aveugles — un noir, un blanc — , quelques éléments loufoques inhérents à tout campus en pleine activité universitaire, plus une couche de physique quantique sauce Lethem. Beaucoup d'humour, un hommage permanent à Lewis Carroll, des clins d'œil à David Lodge, agitez et servez sans attendre. Mais au-delà des rares passages hilarants, comme l'arrivée des aveugles chez Philip et Alice, voilà un livre au style souvent brillant, parfois gratuit, qui ne va pas aussi loin qu'on aimerait. C'est un synopsis de Greg Egan développé par un Woody Allen sous LSD : étrangement, on aurait aimé lire l'inverse. Ceux qui n'ont jamais lu Jonathan Lethem préféreront sans doute découvrir cet auteur en passe de devenir incontournable avec Flingue sur fond musical (J'ai Lu), d'un bien meilleur rapport qualité-prix.


Gilles DUMAY
Première parution : 1/7/2000 dans Bifrost 19
Mise en ligne le : 7/10/2003


 

Dans la nooSFere : 60465 livres, 54465 photos de couvertures, 54353 quatrièmes.
7936 critiques, 32812 intervenant·e·s, 1092 photographies, 3637 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies